24 heures de bouffe à Hobart

J’adore Hobart. De tous les endroits que j’ai visités, cette ville fait définitivement partie de mon top 5. Il y a quelque chose de spécial, là-bas. Quelque chose de difficile à expliquer. Ce n’est pas tant pour les attraits touristiques que j’aime cette ville, c’est plutôt pour son atmosphère. Quelque chose que je ressens lorsque j’y mets les pieds.

J’ai passé plus d’un mois en Tasmanie, en 2013. Mais je sais que ce n’est pas assez, que j’y retournerai bientôt…

Il y a quelque chose à Hobart qui m’attire comme un aimant. Je suis incapable de cesser d’y penser.

J’ai visité cette ville à 5 occasions, en date d’aujourd’hui. Incluant un voyage express de 24 heures depuis Devonport, alors que je m’apprêtais à quitter l’État. Pour un peu de contexte : j’ai fait 4 heures d’autobus (each way) pour passer 24 heures à Hobart. Oui. Je suis si amoureuse de l’endroit.

Durant ces 24 heures, j’ai mangé.

24 heures de bouffe. Pendant une journée entière, je n’ai pas regardé mon budget. J’ai mangé, mangé, mangé. J’ai visité 9 différents endroits, tous plus magiques les uns que les autres.

Restaurants à Hobart

Il y a beaucoup de restaurants à Hobart, pour une relativement petite ville.

Les locaux que j’ai rencontrés se plaignaient du manque de variété, disant que tous les restos servent uniquement de la bouffe « australienne ». C’est un peu vrai, mais presque tous les ingrédients viennent du coin et goûtent le paradis. Perso, je préfère ça à de la bouffe « exotique » mais dégueulasse…

Les restos dont je parle dans ce billet ne sont vraiment pas les seuls bons endroits à Hobart. J’ai visité d’autres endroits magiques, comme Cargo et Machine Laundry Café,qui valent absolument le détour. Voici donc un tour des établissements que j’ai visités lors des mes « 24 heures de bouffe » à Hobart…

24 heures de restos

Je suis arrivée à Hobart à l’heure du lunch, un vendredi de février. Je me suis immédiatement rendue au Basket and Green, au 179, Elizabeth St, où j’ai commandé une salade au halloumi et à la pêche suivi d’un muffin chaud et frais à la framboise.

restaurants à Hobart

Basket & Green est un adorable petit café qui sert le déjeuner et dîner. Il y a un menu du jour, écrit sur un gigantesque tableau noir au-dessus du comptoir, ainsi que des options de desserts faits sur place qui changent fréquemment.

Pour souper, j’étais très excitée d’essayer les tapas « style Izakaya » du vendredi soir, au Jam Jar Lounge, situé au 45, Hampden Rd. Avant de m’y rendre, j’ai pris un verre de cidre au Irish Murphys, un pub irlandais situé dans Salamanca.

Si l'Australie vous intéresse, visitez AustralieQC.ca, mon site web entièrement dédié à mon pays coup de coeur!
Peu importe votre budget, voyager, c'est possible! Visitez la page « Destinations » pour une bonne dose d'inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant votre escapade.

Mais les tapas. Parlons des tapas.

restaurants à Hobart

Il y avait 10 options sur le menu estival. Le serveur m’a suggéré d’en prendre 2 (ou 3 si j’ai faim). Alors, bien sûr, j’en ai commandé 3. Définitivement trop, mais c’était si bon que ça ne dérangeait pas.

J’ai commandé :

  • Potato & edamame salad (with Japanese wasabi mayonnaise)
  • Japanese style duck tacos
  • Slow cooked pork belly (with soy, sake and ginger sauce)

Le tout accompagné d’un délicieux verre de vin mousseux.

L’ambiance du Jam Jar Lounge est aussi parfaite que la bouffe. L’endroit est magnifique, offrant une « salle à manger », un endroit un peu plus « lounge » et une magnifique salle à manger extérieure. La déco est éclectique, dépareillée, adorable, bref, mon style préféré, et de la musique jazz joue sur le stéréo. SWOON! Il y a un piano dans la salle à manger, et au beau milieu de mon repas, un homme a décidé de s’installer et de jouer. C’était presque incroyable tellement le moment était parfait.

Et il y a du WiFi gratuit. Parfait pour geeks et/ou voyageurs.

J’étais assise seule à une table commune, et les trois personnes qui partageaient la table m’ont invitée à me joindre à eux pour un drink (je vous avais dit que la Tasmanie était parfaite!). Puisque nous nous entendions très bien, nous avons décidé de poursuivre la soirée au Jack Greene et au BarCelona, tous deux situés dans Salamanca. Ce quartier est d’une beauté incroyable et les restaurants et bars qui y sont situés offrent des décos complimentant parfaitement l’endroit, avec un look vintage. Je n’ai pas réussi à prendre de photos, car il faisait plutôt noir, mais visitez les sites web des établissements mentionnés plus haut pour de magnifiques photos. Magique.

Samedi matin, je me devais de visiter le célèbre Salamanca Market. Avant de m’y rendre, j’ai fait un arrêt chez Tricycle, toujours dans Salamanca, pour déjeuner.

restaurants à Hobart

J’ai choisi les oeufs brouillés sur pain au levain. Deux options d’accompagnement s’offraient à moi : salade mixte et fromage de chèvre, ou bacon. C’est juste chien comme choix, donc j’ai demandé à la serveuse si je pouvais commander les deux. « C’est ce que la plupart des gens font ». Deal. Je prends les deux alors. La salade était incroyable : en plus des feuilles de laitue, il y avait des herbes fraîches, le mix parfait pour des saveurs vraiment intéressantes. Bien sûr, j’ai accompagné le tout d’un long black, parce que le café en Australie est magique.

Tricycle offre un menu régulier en plus d’un menu du jour, écrit sur un grand tableau noir, que les serveurs déplacent dans le petit resto afin que tous puissent le voir.

Et le resto étant situé dans Salamanca, la déco est impeccable : il y a des immenses chandeliers et des tricycles accrochés au mur!

restaurants à Hobart

Au Salamanca Market, je devais goûter à la bouffe des mille et un kiosques. J’ai donc choisi un Oliebollen Dutch fruit doughnut de Top Nosh. On m’a dit que ce sont leurs champignons tempura qui font leur réputation, mais je déteste les champignons, alors… Beigne.

restaurants à Hobart

Pour dîner, j’ai choisi une pizza à la courge, feta et émulsion balsamique de Mountain Pepper Pizza. Ils font cuire leur pizza dans un four à bois, en plein milieu de marché. Déliiiiiiiiice!

Après le dîner, je devais retourner à Devonport. Malheureusement.

Budget

Alors voilà. Pas une mention de budget. Manger dans tous ces restos, ce n’était pas cheap, on s’entend. Et je préfère bien honnêtement ne pas savoir exactement combien j’ai dépensé. Mais c’était une journée. Une expérience. Et c’est des journées comme celle-ci qui font que voyager, c’est la joie.

Pis je peux bien me permettre une folie (ou deux) de temps en temps, hein?

Ce billet vous a été utile? Réservez l'hébergement pour votre prochaine escapade sur booking.com et aidez à soutenir ELC : je recevrai une petite commission qui m'aidera à poursuivre la mission du blogue sans que ça ne vous coûte un sou de plus.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+11
Tweetez
Partagez5
Épinglez2