L’auberge de jeunesse parfaite

Je ne suis certainement pas la seule voyageuse à petit budget qui décide de faire quelques sacrifices afin de sauver des sous et être capable de voyager plus longtemps.

Pour certains, la première dépense coupée sera les restaurants, pour d’autres, ce sera les activités dispendieuses comme un saut en parachute ou de la plongée. Pour moi et bien d’autres, le premier sacrifice que je suis prête à faire, c’est le confort quand je dors.

J’ai maintenant 27 ans, ce qui fait de moi une vieille personne (!) dans les dortoirs d’auberges de jeunesse. Je ne sais pas si c’est mon âge, ou le fait que je sois *légèrement* princesse, mais parfois (souvent), même si je suis prête à faire bien des sacrifices pour sauver des sous sur mon lit pour la nuit, mautadine que je trouve que les auberges font dur.

Lors de mon voyage en Australie en 2013, j’ai beaucoup discuté avec d’autres voyageurs, et nous avons trouvé plein d’idées afin de rendre les auberges de jeunesse attrayantes pour plus de gens, sans toutefois les rendre hors de prix.

auberge de jeunesse

L’auberge de jeunesse parfaite

À mes yeux, l’auberge de jeunesse parfaite doit avoir…

  • Une lumière de lecture ET une prise électrique pour chaque lit
  • Un immense casier (qu’il est possible de barrer) avec une prise électrique à l’intérieur

On retrouve ces caractéristiques au fantastique Sydney Harbour YHA.

auberge de jeunesse

  • Une salle de bain dans la chambre (ou, du moins, une douche et une toilette derrière deux portes séparées, et un lavabo dans la chambre) EN PLUS d’une salle de bain commune dans le hall. Les salles de bain dans la chambre sont pratiques quand on se sent un peu lache et qu’on ne veut pas trainer tous nos produits de bain à l’autre bout du monde, mais ne sont pas idéales quand on désire faire un numéro 2 ou prendre une longue douche à 6 a.m., ou quand on est hyper pressé et que quelqu’un utilise déjà la salle de bain.

En plus du Sydney Harbour YHA (photo plus haut), le Nomads Byron Bay et le Habitat HQ à Melbourne ont et des salles de bain privées et des salles de bain communes.

  • Des rideaux pour chaque lit. J’ai vu ceci seulement une fois, au Bicheno Backpackers, mais wow, quelle idée! Ce n’est pas tout le monde qui va au lit à la même heure dans une chambre d’auberge (ou qui sait vivre), donc ce petit bout de tissu peut réellement changer bien des choses et offrir une meilleure nuit de sommeil. L’image vient de leur site web.

auberge de jeunesse

Si l'Australie vous intéresse, visitez AustralieQC.ca, mon site web entièrement dédié à mon pays coup de coeur!
Peu importe votre budget, voyager, c'est possible! Visitez la page « Destinations » pour une bonne dose d'inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant votre escapade.

Photo tirée du site web de l’auberge Bicheno Backpackers

  • Une quelconque protection pour le lit du haut. Le nombre d’auberges de jeunesse que j’ai visitées sans protection sur le lit du haut est tout simplement inconcevable. En gros, tu peux facilement te péter la gueule parce qu’il n’y a absolument aucune barrière entre toi et le plancher. Déjà, entendons nous, que dormir dans le lit du haut en tant qu’adulte, ce n’est pas idéal… Ah, et des lits du bas où il est possible de s’assoir sans toucher le lit du haut avec sa tête. Et des lits qui ne semblent pas vouloir s’écrouler avec tout mouvement, c’est assez sympa.
  • Une cuisine commune de qualité où il ne faut pas faire un dépôt pour avoir accès à de la vaisselle. Bien que je réalise que ces dépôts ont comme but d’éviter les vols, ça m’énerve tellement quand les voyageurs honnêtes sont pénalisés pour les actions des voleurs. Donner un dépôt de 10$ ou 20$ pour *une* assiette et *un* bol n’est pas idéal quand tu veux vraiment cuisiner. Assez d’espace dans des frigos (propres) et des caméras afin d’éviter les vols sont également de bons ajouts.

Une des meilleures cuisines d’auberge que j’ai eu la chance de visiter était celle du Brisbane City YHA.

  • Une salle commune où il est réellement possible de relaxer et se faire des amis. Donc, un endroit où on trouvera une télévision, une bibliothèque où échanger des livres, un sofa au moins semi-propre, et peut-être même quelques jeux qu’il est possible d’emprunter. Quand on voyage pendant plusieurs moins, parfois, on est tannés de jouer à la touriste et on veut seulement relaxer à l’auberge.
  • Au moins un petit effort côté design et décor. Les auberges de jeunesse aux murs blancs sont plates longtemps, et ceux qui ont l’air d’un ramassis de meubles trouvés dans les poubelles ne sont pas idéaux non plus.

Le Railway Square YHA à Sydney (l’image au haut de ce billet) est l’une des auberges les plus originales que j’ai eu la chance de visiter : certaines chambres sont dans de vieux wagons de trains!

  • Une bonne connexion internet, gratuite, et qui fonctionne partout dans l’auberge. Ayant beaucoup voyagé en Australie, je confirme que c’est pas mal impossible à trouver, mais puisque les voyageurs utilisent de plus en plus l’internet pour planifier leur itinéraire, ça devra devenir une priorité pour les propriétaires d’auberges.
  • Des activités pour les résidents, mais sans pour autant qu’on te force à participer tout le temps. Une marche guidée dans la ville ou une sortie dans un pub sont de bonnes façons de rencontrer d’autres voyageurs.

auberge de jeunesse parfaite

Pour terminer, bien sûr, un minimum de propreté et d’hygiène est toujours apprécié. Quand la salle de bain pue l’humidité et que la cuisine est salle, ça gâche un peu l’expérience.

Est-ce qu’il manque quelque chose? Quelle est la caractéristique la plus importante d’une auberge de jeunesse?

J’ai été reçue comme média dans certains de ces établissements (Habitat HQ, Railway Square YHA). 

Ce billet vous a été utile? Réservez l'hébergement pour votre prochaine escapade sur booking.com et aidez à soutenir ELC : je recevrai une petite commission qui m'aidera à poursuivre la mission du blogue sans que ça ne vous coûte un sou de plus.

,

4 réponses à L’auberge de jeunesse parfaite

  1. JF 29 avril 2014 à 17 h 15 min #

    et pour avoir tout ça on est prêt à payer combien la nuit pour un dorm?

    • Beatrice 29 avril 2014 à 17 h 18 min #

      Ça dépend de chaque personne! Perso, j’ai surtout voyagé dans des pays où il coûte cher voyager, et j’ai souvent payé 30$-50$ la nuit, dans un dortoir (!) – les chambres d’hôtel débutant souvent à plus de 150$, donc complètement hors de prix. Donc, à ce prix, oui, je m’attends à un certain niveau de luxe – du flashpacking, si on veut bien ;-)

  2. Catherine 1 mai 2014 à 8 h 47 min #

    Une autre auberge qui a beaucoup de caractéristiques dont tu parles et que je vais bientôt visiter est : Soul kitchen junior à St-Petersbourg en Russie! Nommée meilleure auberge en 2013 en Europe par Hostelworld, j’ai bien hâte de la découvrir! :)
    http://soulkitchenhostel.com/junior/

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+13
Tweetez
Partagez16
Épinglez