Préparer de bons sushis à la maison : réaliste?

J’en ai déjà parlé : ayant clamé haut et fort que je n’aimais pas les sushis pendant des années, j’ai dû me rendre à l’évidence il y a quelques temps… c’est bon, des sushis.

Mais c’est bon quand c’est des bons sushis seulement. Genre les sushis de chez TAKA à San Diego ou la fantastique expérience Sushi à la maison.

Pis des bons sushis, c’est hors de prix, hein?

FAUX!

Livre Sushi à la maison

sushis à la maison

Il y a quelques semaines, je me suis rendue au lancement du livre Sushi à la maison de Geneviève Everell. Et j’ai bien sûr acheté le livre (26,95$), parce que tsé, moi aussi, je veux être une wizard du sushi.

Ce mois-ci, les abonnés courent la chance de gagner un immense panier cadeau offert par Catelli!

Abonnez-vous maintenant!

Confession : je n’avais JAMAIS fait de sushis avant d’essayer une des recettes du livre. Voici donc le résultat de mon test!

Maki crevettes aux herbes de Provence

J’ai parcouru le livre à la recherche d’une recette facile à tester pour une débutante. Mon choix s’est arrêté sur le maki crevettes aux herbes de Provence.

sushis à la maison

Première étape, première erreur : le livre suggère de laver son riz avant de le faire cuire, ce que j’oublie totalement dans l’excitation du moment. Pas si grave, mais ça fait effectivement une différence au niveau de la texture.

Sinon, le livre explique de façon très claire et détaillée la marche à suivre pour réussir ses sushis. Dans le cas de ce maki, très simple : crevettes matanes, 2 types de pommes, mayo assaisonnée, sésame. That’s it!

Je dois avouer que j’étais assez stressée quand est venue l’étape de rouler. J’avais peur que tous les délicieux ingrédients revolent partout, que le sushi soit tout mou, et finalement… c’était facile. Genre, je pourrais faire ça pour tous mes lunchs facile. Ce ne sont pas toutes les recettes du livre qui sont si simples, mais c’est très encourageant comme premier essai!

Et là, vient le temps de couper les sushis. Je sors donc mon petit couteau à légumes acheté au Dollarama (mon seul couteau), et je commence à couper.

sushis à la maison

SQUISH.

Une feuille de nori, c’est assez résistant. Mon beau sushi dont j’étais si fière S’ÉFFOUARRE. J’aurais dû prendre une photo tellement mes mottons étaient pathétiques.

Mais ça goûtait le bonheur. 

Le lendemain (et ce n’est pas une farce), je me suis dirigée au magasin, m’acheter un vrai couteau de chef à 60$ (dans le bas de gamme (!) du couteau de chef. 60$!!!), pour pouvoir faire la recette de nouveau.

sushis à la maison

sushis à la maison

Deuxième essai, avec le couteau de chef : pas parfait, mais on approche de quelque chose.

sushis à la maison

En regardant l’émission Sushi à la Folie à Zeste (sérieux, cette obsession s’est développée beaucoup trop vite), j’ai appris un truc : attendre quelques minutes après avoir roulé le maki, avant de le couper, afin que le nori soit bien collé. Ça aiderait à faire des plus belles coupes.

Le résultat (est-ce que ça se fait, licher son ordi?) :

sushis à la maison

Coût

Et finalement, est-ce que c’est abordable, faire des sushis à la maison?

Vraiment très beaucoup. Genre que je niaise pas quand je dis que je vais commencer à me faire des sushis aux crevettes tous les midis. Je considère qu’un maki (soit environ 8 bouchées) est une portion.

Je me suis procuré :

  • Un sac de riz calrose à 2,99$ (en masse pour au moins 20 sushis, si ce n’est pas 25!), aka moins de 0,15$ par portion
  • Du vinaigre de riz à 1,99$ (encore une fois, il y en a pour au moins 25 sushis. Au gros minimum.), aka environ 0,08$ par portion
  • 50 (!!!!) feuilles de nordi pour 8$, aka 0,16$ la feuille (c’est vraiment moins cher dans les marchés asiatiques, s’il y en a dans votre coin)
  • Par maki, environ 2$ de crevettes nordiques de grande qualité (de la poissonnerie Gaspésienne du Marché Jean-Talon aka les meilleures crevettes nordiques du monde)
  • J’ai acheté 2 pommes (une Macintosh & une Granny Smith), pour quoi, 1$ total? Ou même moins? Et je ne les ai même pas toutes utilisées…

Sinon, les seuls autres ingrédients étaient des trucs que j’avais à la maison : mayo, herbes de provence, graines de sésame. Ah pis lors de mon deuxième essai, j’ai ajouté un peu de roquette du Québec parce que je feelais wild.

Dites-le pas à personne, mais pour aller plus vite, j’ai préparé une grosse batch de riz que j’ai conservé au frigo, question de pouvoir manger des sushis ALL OF THE TIME sans aucun temps de préparation. Une demi-recette du livre, 4 repas. Bingo.

Bref, j’évalue le coût de chaque portion à moins de 3$ et moins de 10 minutes de préparation (une fois le riz cuit), aka, pour la troisième fois de ce billet : le lunch PARFAIT.

Dans le livre, il y a aussi des recettes plus dispendieuses, plus difficiles à effectuer. Il y a vraiment une belle variété, pour tous les goûts, tous les niveaux d’habileté, tous les budgets.

Inspiration

Après avoir lu le livre, j’avais une envie folle de créer un sushi, moi aussi.

Je voulais que ce soit fou. Que ça sorte de l’ordinaire. Je voulais quelque chose d’aussi peu traditionnel que le sushi poutine de Geneviève Everell. J’ai donc pensé à mes repas préférés et j’ai tout de suite su ce que je devais préparer.

sushis à la maison

Yep. Un sushi mac & cheese. THAT happened.

La recette ICI!

Avez-vous déjà fait des sushis à la maison?

Ce billet contient des liens affiliés, ce qui signifie que je pourrais faire une commission si vous faites l’achat d’un produit que je recommande. Faire un achat via ceux-ci permet d’encourager ELC et ne change en aucun cas le prix pour vous. Pour plus d’informations, consultez la politique de vie privée.

, ,

8 réponses à Préparer de bons sushis à la maison : réaliste?

  1. Jennifer 7 octobre 2014 à 15 h 13 min #

    Ça me donne envie d’essayer à mon retour!

  2. Judith 8 octobre 2014 à 18 h 02 min #

    Tu m’as convaincue, je vais acheter le livre. J’adore les sushis!

  3. Marie-Line 8 octobre 2014 à 18 h 40 min #

    Je suis déjà une accro aux sushis…mais sans le budget lol, tu viens de me rendre heureuse hahaha!

  4. Mathilde Mercier 23 octobre 2014 à 16 h 48 min #

    Tu m’avais parlé de cet article!
    As-tu déjà essayé les couteaux en céramique? Super efficace. Tellement que je me coupe à chaque fois que je fais la vaisselle.

    • Beatrice 23 octobre 2014 à 18 h 11 min #

      Non! Tu trouves ça où? Ça coûte combien?

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+12
Tweetez
Partagez82
Épinglez2