Sous le charme de l’Isle-aux-Grues

Je suis arrivée à Montmagny 25 minutes avant le départ du traversier vers l’Isle-aux-Grues avec une immense crainte qu’il n’y ait pas de place pour ma voiture. J’ai angoissé pendant 25 minutes, mais j’ai eu une place.

J’étais stressée, une roche venait de frapper ma voiture (qui est en fait celle de ma mère, que j’avais empruntée), l’auto faisait un grondement étrange. Je me demandais si mon weekend de découverte de Chaudière-Appalaches était une erreur.

Pendant toute la traversée, d’une durée d’un peu moins de 30 minutes, il a venté et plu. Beau départ.

Puis, quand je suis arrivée à l’Isle-aux-Grues, c’est comme si j’avais mis les pieds dans un micro-climat. Une île, mais un autre monde. Il faisait soleil, il faisait beau, il faisait chaud. Soudainement, le stress était disparu.

Ça a pris moins de 5 minutes (le temps d’arriver à l’extrémité ouest en voiture) pour tomber complètement sous le charme de ce havre de paix. Comment ne pas tomber amoureuse de cet endroit?

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

L’Isle-aux-Grues, c’est un autre monde, et je ne peux pas croire que ça m’a prit 28 ans avant d’y mettre les pieds. Chose certaine, ça ne prendra pas 28 ans avant que j’y retourne.

Voici quelques uns de mes clichés préférés (OK, il y en a beaucoup. Je n’arrivais pas à choisir.)

À la recherche d’autres idées d’escapades dans la région de Chaudière-Appalaches? Consultez également mes billets sur la Beauce et Saint-Jean-Port-Joli.

Isle-aux-Grues

Premièrement, il faut savoir que la seule raison pour laquelle je connaissais l’existence de l’Isle-aux-Grues, c’est le fromage. Le cheddar Île-aux-Grues, c’est la vie. Donc, mon premier arrêt a naturellement été la fromagerie. Pas beaucoup de choses à voir, mais du fromage frais et divin. Bonheur. Pendant ce voyage, j’ai également eu la chance de découvrir le Riopelle, un petit bijou de fromage, crémeux à souhait. Un peu dispendieux (environ 8$ pour un morceau de taille moyenne en fromagerie), mais oh my god. Pour une occasion spéciale ou un vin et fromages… ou un dimanche soir, ou un mardi matin, c’est parfait. J’en ai déjà racheté.

Et je l’ai déjà tout mangé.

Hébergement

J’ai séjourné aux Maisons du Grand Héron, dans un magnifique tipi. C’est techniquement du glamping (du camping haut de gamme), mais il y a un vrai lit, l’électricité, le WiFi, une cuisine et une toilette… c’est plus près d’une chambre d’hôtel que d’une tente!

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Les propriétaires, Gilles et Nicole, sont incroyablement charmants. Nicole est une cuisinière hors-pair, et les trois repas que j’ai mangés sur place étaient tout simplement hallucinants. Au souper, après deux entrées (fondant de Riopelle et confit d’oignons et crème de céleri à la livèche), j’ai découvert l’esturgeon, un poisson pêché à proximité de l’île, avec une saveur et texture étonnante : c’est très viandeux et doux! Vraiment, une belle découverte à faire, servie ici de quelques différentes façons, et accompagnée d’un délicieux cidre la Grande Marée.

Isle-aux-Grues

Les produits régionaux sont vraiment mis de l’avant, par exemple, lors du dessert, inspiré par les fruits de saison : une croustade fraises et rhubarbe absolument délicieuse.

Au déjeuner, j’ai choisi le pain doré. Vous voyez le coeur, sur la fraise? Je pense que c’était un signe…

Isle-aux-Grues

Et le plus fantastique dans tout ça? Le souper table d’hôte 4 services, la nuitée et le déjeuner coûtent seulement 129$ par personne, parfois moins quand il y a une promotion. Vraiment abordable, surtout pour la qualité des ingrédients et du service reçus!

Attraits à visiter

Ce qui m’a charmée, à l’Isle-aux-Grues, c’est la nature, le sentiment de relaxation que l’on ressent immédiatement, mais aussi la passion des résidents.

J’ai opté pour la visite guidée de la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle (5$ par adulte), d’une durée de près de 90 minutes. Ma guide, Manon, est une Française qui a étudié au lac St-Jean et qui fait son stade de fin d’étude sur l’île. You can’t make this stuff up. En voyage, j’ai comme règle que si quelqu’un qui ne vient pas de l’endroit et qui s’y est installé (en permanence ou temporairement) peut m’en parler avec passion, il doit y avoir quelque chose de spécial, que je dois porter attention.

Et ici, c’était vraiment le cas.

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Fou, cet arbre ravagé par les pic-bois, non?

J’ai également parcouru l’île à la recherche d’opportunités photos… Disons qu’elles ne manquaient pas.

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Je n’avais que 24h sur place, mais je vous suggère d’y passer au moins un weekend. Au moins.

Ça vous donnera le temps de vous promener, de relaxer à la plage, de profiter du tipi, de capoter votre vie devant la beauté des couchers de soleil, mais aussi de visiter les attraits touristiques du coin.

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Il y a le Bateau Ivre (5$), qui appartient aux mêmes propriétaires que l’auberge des Dunes, une autre jolie option d’hébergement (celle-ci sur la côte ouest, face au coucher de soleil). Sur ce bateau, on retrouve le musée de costumes de la mi-carême, une fête assez spéciale célébrée sur l’île.

Ma description ne fera sûrement pas honneur à la fête, mais en gros : les gens de l’île se déguisent, puis se promènent de maison en maison, et les autres habitants doivent deviner de qui il s’agit. Un Halloween différent, en mars. Certains des costumes les plus impressionnants ou associés à des histoires particulières sont donc exposés dans le bateau – qui lui-même a une folle histoire – ce qui permet d’en apprendre un peu plus sur cette tradition à laquelle tout le monde, de bébé à 100 ans, participe, et qui n’existe plus à bien d’autres endroits.

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Il y a aussi le musée (5$ par adulte), dans une ancienne grange réaménagée. C’est autant un musée d’art d’artisans locaux, qu’un musée sur l’histoire de l’île et de ses résidents, qu’un hommage à Riopelle, qui y a longtemps habité. C’est varié, ça permet d’apprendre bien des choses que l’on ignorait sur l’île et si votre nom de famille est Vézina, vous allez peut-être apprendre que vous avez des origines d’ici!

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

Transport

Comme je l’ai mentionné plus tôt, j’ai emmené ma voiture sur l’île, ce qui n’était pas nécessaire. En fait, c’est le seul regret de mon voyage. L’Isle-aux-Grues ne fait que 7km par 2km et il est possible de louer des vélos sur place, ou encore, d’emprunter le transport collectif (4$ du déplacement).

Peu importe votre budget, voyager, c'est possible! Visitez la page « Destinations » pour une bonne dose d'inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant votre escapade.

Le traversier pour se rendre sur l’île est gratuit, mais offre de l’espace pour un maximum de 25 voitures seulement. Résultat? Lorsqu’est venu le temps de quitter l’île, même si je suis arrivée 1h15 à l’avance… j’ai manqué le traversier. À pied, vous n’aurez pas ce problème! Il y a un stationnement à la marina de Montmagny.

Bref, j’ai été *forcée* de dîner aux Maisons du Grand Héron, et j’ai opté pour la dégustation de fromages, à 19$. Oh my god. Le fromage était un hit, mais le pain maison… wow! Je suis repartie avec une miche huile d’olive et miel, qui a duré un grand total de 2 jours (je l’ai dévorée).

Isle-aux-Grues

Vraiment, je n’aurais pas pensé tomber sous le charme de l’Isle-aux-Grues à ce point.

Isle-aux-Grues

Isle-aux-Grues

À 14h samedi, j’ai finalement dû quitter l’île pour vrai… Mais je serai de retour bientôt. Pour un weekend complet.

Isle-aux-Grues
J’ai été reçue en voyage de presse par l’équipe de Tourisme Chaudière-Appalache.

Ce billet vous a été utile? Réservez l'hébergement pour votre prochaine escapade sur booking.com et aidez à soutenir ELC : je recevrai une petite commission qui m'aidera à poursuivre la mission du blogue sans que ça ne vous coûte un sou de plus.

, , , , , ,

7 réponses à Sous le charme de l’Isle-aux-Grues

  1. Michel Dorval 10 juillet 2015 à 11 h 25 min #

    bonjour quelle belle photo de ma maison, les gens de l’isle l’appellent la grenouille !

    • Beatrice 10 juillet 2015 à 22 h 52 min #

      La maison blanche au toit noir? Pourquoi la grenouille? Toutes les maisons étaient si photogéniques sur l’île!

    • Bernier Rachelle 10 juillet 2015 à 23 h 36 min #

      Je suis de l’île et voisine en face de la belle maison qui dans un passé lointain mon beau père a été propriétaire pour moi la grenouille est un nom inconnue , je suis étonner de ça . Pourquoi la Grenouille ? . Nouveau pour moi !

      • Beatrice 11 juillet 2015 à 11 h 21 min #

        Vous devez avoir une magnifique vue des couchers de soleil!

        Je voulais prendre des photos de toutes les maisons, mais, en voiture, disons que je ne voulais pas me garer en plein milieu de la rue (même s’il n’y a pas tant de circulation!) et causer des problèmes. Prochaine fois, vélo!!!

  2. Bibiane Bernier 11 juillet 2015 à 17 h 42 min #

    .Mon blog http://www.gens-des-isles.blogspot.com sinon .ca
    Des touristes comme vous c’est c’est extra revenez vous donner une appréciation extra. Merci

  3. Guylaine Crête 14 juillet 2015 à 20 h 49 min #

    Depuis huit ans maintenant nous allons camper à l’Isle-aux-Grues chaque été. Anecdote: Nous n’avons photographié qu’une seule maison, la même que vous. Elle doit posséder un p’tit quelque chose de spécial… comme lîle eĺle-même. J’ai hâte aux vacances pour y retourner.

    • Beatrice 14 juillet 2015 à 21 h 52 min #

      Haha, drôle! Ça doit être fou, camper sur l’île!

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+11
Tweetez
Partagez909
Enregistrer60