Le gaspillage alimentaire : parlons-en

Je l’avoue, ça ne fait pas très longtemps que je m’intéresse au gaspillage alimentaire de façon plus sérieuse. J’ai toujours essayé de ne pas gaspiller (du moins, d’aussi loin que je me souvienne!), mais je pensais que c’était normal de ne pas jeter sa bouffe.

Plus je vois des reportages sur toute la nourriture gaspillée, plus je me rends compte que… non. J’essaie de comprendre pourquoi, et je n’y arrive tout simplement pas.

Il y a ceux qui, comme mon frère, associent « meilleur avant » avec « bon pour la poubelle après », ou qui n’osent même toucher ou sentir un produit après sa date de péremption. Ce qui est plate, mais bon. On ne pourra malheureusement pas faire changer d’idée tout le monde.

Ce mois-ci, les abonnés courent la chance de gagner un immense panier cadeau offert par Catelli!

Abonnez-vous maintenant!

Mais en dehors des « dates fatidiques », on jette quand même trop de bouffe. Au resto, à la maison, à l’épicerie… partout. Pourquoi?

Je pourrais me lancer de nouveau dans toutes les théories sociologiques dont je parle souvent sur Facebook. En gros, on n’a jamais appris à cuisiner, jamais appris à faire un budget, jamais appris à comprendre les données nutritionnelles à l’école. On a fait des triangles isocèles et du par coeur, mais les bases de la vie, il faut les apprendre à la maison, et ce n’est pas tout le monde qui a les connaissances nécessaires pour les transmettre à ses enfants.

gaspillage alimentaire

Et sérieux, je ne peux pas croire qu’on n’a pas encore emboîté le pas de la France en rendant le gaspillage alimentaire en épicerie tout simplement illégal.

Mais puisque je ne pense pas que Philippe Couillard et Justin Trudeau lisent ce blogue, je vais plutôt proposer quelques pistes de solution qu’on peut tous mettre en place chez nous.

Apprivoiser les « restes »

Le gaspillage alimentaire à la maison a deux causes principales : oublier un aliment, ou ne pas savoir quoi faire avec.

Les oublis d’aliments sont faciles à régler : ne remplissez jamais trop votre frigo! Assurez-vous de voir tous les aliments (ou catégories d’aliments). C’est con, mais ça a du sens : c’est difficile d’oublier un aliment que l’on voit tout le temps!

réduire facture épicerie

Mon frigo est toujours rempli comme si c’était une épicerie : je veux voir tout ce qui s’y trouve!

Pour éviter d’oublier un aliment ET prévoir quoi faire avec, créez un menu pour la semaine, et prévoyez différentes façons d’utiliser les aliments dans votre frigo ou garde-manger. Si vous voyez qu’il y a trop d’un aliment, vous pourrez ainsi brainstormer avec vous-même : est-ce que ça se congèle? Est-ce que je peux le transformer pour l’inclure à un repas? Est-ce que je peux l’amener au bureau pour partager? Est-ce que je peux faire un repas congelé maison que je pourrai simplement réchauffer lors d’une période plus occupée?

Des restes bien réchauffés, pimpés avec un peu de légumes frais, ça peut avoir une deuxième vie. Ça mérite beaucoup mieux que la poubelle. À la limite, c’est pratique parce que ça signifie un repas facile!

Le prix de l’épicerie a peut-être augmenté, mais on peut toujours faire une épicerie à prix raisonnable sans tomber dans l’extrême et le couponing, si on est un peu créatif, et surtout, et surtout, si on arrête de jeter des trucs pour rien!

Perso, j’écris mon menu pour la semaine sur un grand tableau effaçable, situé juste à côté de mon frigo. Je n’écris pas « lundi midi : sandwich aux oeufs, lundi soir : spagat’ + salade, etc. », ce que je trouve beaucoup trop restrictif. Je note juste différentes idées de repas à faire avec les aliments que j’ai. Des fois j’écris le nombre de portions j’ai prévu, des fois non.

décoration appartement

C’est avec toutes ces idées en tête que j’ai créé la liste d’épicerie ELC, qui vise à économiser, oui, mais aussi à contrer le gaspillage en forçant les utilisateurs à penser à ce qu’ils veulent faire avec les aliments qu’ils achètent.

Tsé, c’est pas tant économe d’acheter tout ce qui est en promo à l’épicerie si on finit par jeter l’équivalent de 50$! Pensez-y, c’est non seulement des aliments que vous jetez aux poubelles lorsque vous gaspillez, c’est aussi de l’argent.

liste d'épicerie

Disponible sur la Boutique ELC!

gaspillage alimentaire

Je comprends que quand il y a un 10lb de patates à 99 cents, c’est tentant de l’acheter, mais si t’habites seul pis que tu manges juste des patates déjeuner une fois par mois, t’es pas plus avancé. À moins que tu prévoies faire un pâté chinois et un potage à congeler, et des frites maison pour la soirée avec les filles en fin de semaine… Là l’achat devient plus intéressant!

Il faut que ça devienne un réflexe : on achète des tomates, on sait qu’on peut faire une salade de tomates, une sandwich aux tomates, ou les servir en à côté pendant quelques jours, et s’il en reste après quelques jours, sauce, soupe, sauté!

Mais pour cela, il faut…

Apprendre à aimer cuisiner

On n’a pas tous les mêmes intérêts, et c’est bin correct comme ça. La vie serait un peu plate si tout le monde aimait les mêmes choses. Sauf que puisqu’on n’a pas le choix de manger pour survivre, ça peut être avantageux d’apprendre à aimer cuisiner.

On n’a pas à tous devenir des MasterChef, mais avoir des connaissances de base peut tellement aider! Tout le monde devrait savoir comment cuisiner des légumes à la vapeur, faire cuire du riz, griller sa protéine préférée…

On devrait aussi connaître des associations de saveurs gagnantes : que les fraises et le prosciutto vont ensemble, comme les carottes et le miel, le jambon et les patates, mais aussi que la base de toute sauce réussie est tout simplement oignon, carottes, céleri (ça s’appelle une mirepoix, btw – je l’ai appris l’an dernier), qu’on peut épaissir n’importe quelle sauce avec un roux (beurre + farine) ou de la fécule de maïs…

Cook it

Même une amie qui n’a jamais été portée sur la cuisine s’est récemment abonnée à COOK It, et m’a avoué maintenant apprécier le côté relaxant de la popote! C’est difficile d’avoir confiance au départ, mais plus nos aptitudes se développent, plus on comprend comment les aliments vont ensemble, comment les apprêter, plus il devient facile de faire des mix & match avec les aliments en promo pour mieux manger sans que ça ne coûte plus cher. Il faut cuisiner pour apprendre à cuisiner.

Si vous lancer dans la cuisine seule vous fait peur, pourquoi ne pas visiter une cuisine collective? Vous pourrez rencontrer des gens et apprendre à faire différents plats. Vous pouvez également faire le même concept avec des amis, en faisant des giga portions familiales en gang, puis chacun ramène 2-3 portions à la maison. Comme ça, on ne s’écoeure pas de manger la même chose tout le temps! (Ça aussi, ça peut aider au gaspillage!)

Pensez-y : gaspiller moins est non seulement bon pour la planète, c’est bon pour votre porte-feuille aussi!

gaspillage alimentaire

Ressources web

  • Tu vas pas jeter ça? : super page Facebook sur le gaspillage alimentaire (il y a un blogue et des conférences, aussi!).
  • SecondLife : compagnie de paniers de fruits et légumes moches.
  • Escouade anti-gaspillage alimentaire : contrer le gaspillage en Outaouais
  • BonApp : app pour trouver de la nourriture gratuite à proximité.
  • Ubifood : app qui permet de voir des lieux où des commerçants vont mettre en vente de la nourriture à rabais au lieu de la gaspiller.
  • Sauve ta bouffe : astuces pour, comme le nom l’indique, sauver sa bouffe du gaspillage.
  • RECYC-QUÉBEC : l’organisme de promotion du recyclage traite souvent de gaspillage alimentaire.

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

gaspillage alimentaire

Que faites-vous pour contrer le gaspillage alimentaire?

9 réponses à Le gaspillage alimentaire : parlons-en

  1. LeMerlanFrit (Fanny) 22 avril 2016 à 5 h 09 min #

    Je fais exactement la même chose. Je compte le nombre de repas à prévoir avant les courses suivantes, et je me note des idées de plats avec éventuellement le nombre de repas (portions) que ça concerne.
    J’établis ensuite ma liste de courses à partir de ça. Je fais aussi nettement moins d’achats compulsifs de cette manière et mon frigo est bien moins rempli, pourtant il y a de quoi manger !
    Comme tu dis, inutile d’affecter tel plat à tel repas de tel jour, on fait en fonction de ses envies et de sa motivation à cuisiner sur le moment :)

    • Beatrice 22 avril 2016 à 10 h 26 min #

      Contente de ne pas être la seule à utiliser cette méthode! Je crois qu’une fois qu’on l’a adoptée, c’est super facile à faire, en fait… ça se fait tout seul!

  2. Marianne 27 avril 2016 à 11 h 47 min #

    Billet très intéressant! Près de chez moi à Québec j’ai découvert une petite épicerie qui vend des produits soit près d’être périmés ou déjà périmés. À l’entré une affiche explique jusqu’à combien de temps chaque produit est toujours bon après sa date de péremption. Disons qu’excepté pour les produits réfrigéré, ceux sur les tablettes sont bon très très longtemps ;)

    En plus de prévenir le gaspillage, ça coute beaucoup moins cher faire une partie de notre épicerie dans ce genre d’endroit :)

    • Beatrice 27 avril 2016 à 15 h 45 min #

      Oh, chouette idée! Tu connais le nom de l’endroit?

      • Marianne 27 avril 2016 à 21 h 52 min #

        C’est escompte fortin-Michaud sur Marie de l’incarnation.

  3. lili 1 mai 2016 à 11 h 05 min #

    Maintenant j’étire d’une ou de deux journées et même plus, le jour pour faire mes emplettes. Je m’organise avec ce que j’ai, au bout du compte, j’arrive des fois à étirer 4 à 5 jours avant de devoir y aller.

  4. Hélène 3 mai 2016 à 0 h 32 min #

    Je prêche peut être pour ma paroisse mais c’est parce que ça a fait une différence pour moi: l’utilisation de plats Tupperware comme, entre autres, les intelli-frais pour la conservation des fruits et légumes au frigo…. Énorme différence sur la durée de conservation et ça permet d’avoir une variété de fruits et légumes plutôt que de manger des fraises ou du brocoli pendant 3 repas de suite pour ne pas les perdre!

    • Beatrice 3 mai 2016 à 9 h 34 min #

      J’ai entendu que ça marche bien de plusieurs personnes :)

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+11
Tweetez
Partagez237
Épinglez23