Réussir son potager estival

Je n’ai beau avoir accès qu’à un petit balcon, depuis quelques années, j’ai un jardin urbain et j’adore ça. Bien sûr, avoir seulement quelques pots et peu d’ensoleillement me limite dans ce que je peux planter (la fois où j’ai voulu faire pousser des tomates a été un big fat fail), mais j’ai au moins des herbes fraiches, de la roquette et des oignons verts, qui viennent compléter mes repas à perfection. J’ai même pris l’habitude de rentrer mes pots à l’intérieur l’hiver, et certaines fines herbes continuent à pousser sans souci!

Une belle façon d’économiser sans effort! :)

Puisqu’on est en plein dans la saison de préparation de notre jardin, j’ai pensé demander à une experte horticultrice, Yanie Perras, ses trucs pour réussir son potager estival, qu’il soit immense ou qu’il ne s’agisse que de quelques pots sur le balcon.

Jardin en pot. vs potager

La plus grande différence entre un potager au sol et celui en pot est l’espace et la profondeur disponible pour les racines des plantes.

Par exemple, les légumes racines (comme les carottes ou les betteraves) ont besoin un sol d’une certaine profondeur pour croître. Un pot de 15 cm de profond ne sera pas suffisant pour permettre à une carotte de se développer. Par contre, un bac de plus de 30 cm de profond pourrait accueillir des mini-carottes. L’important reste toujours le soleil (on va y revenir plus tard).

Si vous optez pour des pots, vous pouvez faire pousser un plant de tomates ou des fines herbes sans problème, mais il faut avoir le bon format de pot! Le truc de Yanie : vérifier les grandeurs de la plante à maturité indiquées sur l’étiquette : un gros pot pour les tomates, concombres, aubergines et des petits pots pour les roquettes, fines herbes ou fleurs comestibles, par exemple.

potager estival

Légumes, plantes et herbes à privilégier

Selon Yanie, pratiquement tout peut se cultiver à la maison, si on a assez de patience et de connaissances, parce que certains légumes demandent des manipulations plus complexes (aka oubliez les endives si vous êtes débutants).

Aussi, pour d’autres plantes, le framboisier par exemple, il faut avoir beaucoup d’espace.

Le truc, selon elle, est de planter des trucs « faciles » au début afin de se donner confiance, puis de monter en niveau de difficulté année après année (si on le désire!). Quelques aliments qu’elle recommande pour commencer : les haricots, pois mange-tout, tomates, concombres, carottes, la roquette et les fines herbes.

De cette façon, on peut augmenter notre niveau de confiance et grossir notre jardin année après année!

Psst! J’ai oublié de demander à Nathalie du Moule à sucre à Saint-Jean-Port-Joli si les plantes qu’elle suggère sont faciles ou difficiles d’entretien, mais si vous voulez planter plus que des fruits et légumes, tout en gardant l’aspect « pratique » du jardin, ce billet est pour vous!

Ensoleillement nécessaire

Le plus important! Yanie rappelle que selon l’ensoleillement sur notre terrain (ou balcon), on ne pourra pas tout faire pousser. Il faut donc évaluer le nombre d’heures moyen où le soleil est présent.

Si vous avez accès à un endroit avec un ensoleillement de 6 à 8 heures par jour, c’est le spot par excellence pour installer un potager, parce que la majorité des plantes nécessitent minimalement 6 heures de soleil.

MAIS! Ça ne signifie pas qu’il est impossible d’avoir un potager si vous avez plus d’ombre. Quelques suggestions de plantes qui tolèrent l’ombre partielle : certaines variétés de laitue, les épinards, le persil, les radis ou les pois. Par contre, oubliez les tomates, courgettes et poivrons.

potager estival

Pour éviter de perdre votre temps (et votre argent), demandez l’aide d’un horticulteur ou lisez bien les informations au sujet de l’ensoleillement nécessaire avant de faire vos achats, parce que bien qu’il est possible d’ajuster la quantité d’eau ou d’engrais que l’on donne à nos plantes en cours de saison, c’est assez difficile de changer l’ensoleillement!

Truc vraiment pratique de Yanie : devenir BFF avec ses voisins pour partager l’espace et l’ensoleillement, s’il est meilleur chez eux. Vous pouvez proposer de faire une partie du travail plus importante en échange de la moitié des récoltes. Ça peut être une bonne solution également au manque d’espace!

Engrais

Le sol contient des minéraux qui sont la nourriture des plantes. Ces minéraux peuvent s’épuiser ou diminuer en quantité avec la culture des plantes potagères. Il est donc important d’ajouter de l’engrais pour augmenter la disponibilité des minéraux essentiels à la santé et à la croissance des végétaux. Principalement, l’azote, le phosphore et le potassium permettent aux plantes de se développer, de résister aux maladies et de former de beaux fruits et légumes.

Il faut donc ajouter du compost ou du fumier (engrais naturels) à votre potager. Attention : oubliez tout ce qui est engrais chimique (aka les petites poudres bleues à dissoudre dans l’eau). Comme Yanie l’explique : « ce que vous donnez à vos légumes, vous le mangerez par la suite! Ne n’oubliez pas. » Côté fumier, vous pouvez choisir par exemple le fumier de poule en granules, mais Yanie suggère plutôt le compost, parce qu’il apporte des minéraux (matière organique qui se décomposera en humus, assimilable par les plantes), permet la rétention de l’eau, améliore la structure du sol et alimente la vie des petits organismes nécessaires à un sol en santé.

Certaines plantes, comme les tomates, sont très gourmandes en termes de compost. Donc, en ajouter lors de la plantation des tomates pourra favoriser un bon développement. Si vous avez un jardin en pot, c’est important de remettre de l’engrais 2 à 3 fois au courant de l’été, car il peut s’épuiser plus rapidement. (Une autre raison qui pourrait expliquer le fail de mes tomates. Oui, je l’ai encore sur le coeur! haha)

potager estival

potager estival

À savoir sur les « visiteurs de jardins »

Chose que j’ignorais parce que mon jardin est situé sur un balcon au deuxième étage, mais important à savoir si vous prévoyez faire le vôtre directement sur votre terrain : des animaux pourraient visiter vos plantes (en plus des oiseaux et abeilles, qui sont essentiels au processus de pollinisation).

Ne paniquez donc pas si vous avez la visite d’écureuils ou de ratons laveurs. Des protections préventives, comme des clôtures ou filets, peuvent être mises en place si ça devient vraiment problématique, mais il faut accepter que parfois, vous aurez des pertes en raison des animaux, c’est la vie!

Refuge Pageau

Pis c’est siiiii cuteeeee!

Connaissez-vous les horti-coachs?

J’ai rencontré Yanie dans un événement de réseautage il y a quelques mois, et j’ai vraiment tripé sur son projet, c’est pourquoi je lui ai demandé de partager ses meilleures astuces pour ce billet. Genre, tous les trucs que vous lisez dans ce billet, c’est elle qui me les a envoyés!

potager estival

Elle a sa propre compagnie d’horticulture, Hortika, où elle offre des services de « horti-coach », c’est-à-dire qu’elle aide les gens comme vous ou moi à déterminer quels végétaux seraient idéaux selon notre espace, ensoleillement, et objectifs. Même si on veut juste faire pousser des fines herbes sur notre balcon, ça peut aider à nous sécuriser et même nous donner de meilleures idées! L’idée, c’est qu’on puisse faire nous-mêmes les travaux après une rencontre – et selon notre budget, on peut choisir le nombre d’heures de coaching nécessaire. Je trouve ça vraiment cool comme idée!

Vous pouvez visiter son site web pour plus d’informations sur les services qu’elle offre.

Le mot de la fin revient à Yanie : « je vous souhaite une récolte des plus fructueuses! »

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

potager estival

Que prévoyez-vous faire pousser dans votre potager cet été?

2 réponses à Réussir son potager estival

  1. Pascale 14 mai 2016 à 21 h 16 min #

    Effectivement super idee les horti coach! J’utilise aussi beaucoup mon encyclopédie d’horticulture. Il faut savoir accepter les échecs… Jai un moyen potager et jai des fails à chaque années :) pour ceux qui ont accès à un jardin assez spacieux … Plantez des topinambour ça produit en fou, quasi pas d’entretien et tolère l’ombre !

    • Beatrice 17 mai 2016 à 22 h 13 min #

      Des topinambours! Quelle idée originale, haha. Je pense que je ne saurais même pas identifier à quoi ça peut bien ressembler!

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+12
Tweetez
Partagez143
Épinglez14