Enseigner, voyager et manger en Corée

Un des meilleurs perks de blogueuse est lorsqu’une compagnie t’envoie un package gourmand pour souligner une nouveauté. C’est exactement ce que Subway a fait en m’envoyant tout le nécessaire pour faire un barbecue aux saveurs coréennes pour célébrer le lancement de son nouveau sandwich au porc effiloché BBQ à la coréenne.

BBQ coréen

Ça donne faim… et dans ce cas-ci, ça m’a également donné le goût de partir en voyage!

Peu importe votre budget, voyager, c'est possible! Visitez la page « Destinations » pour une bonne dose d'inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant votre escapade.

J’ai donc demandé à mes amis si quelqu’un avait déjà voyagé en Corée du Sud, et mon amie d’université Gabrielle a en fait travaillé là quelques mois : une excellente façon de couper les coûts de son voyage!

Je lui ai donc demandé quelques infos sur les étapes à suivre pour ceux qui désirent voyager et travailler en Corée.

Enseigner en Corée

Le concept d’un visa vacances-travail existe dans de nombreux pays, c’est d’ailleurs grâce à cela que j’ai pu partir 6 mois en Australie en 2013. Bien que mon expérience n’ait pas été des plus concluantes (j’ai eu toute la difficulté du monde à trouver un emploi!), ça reste une des meilleures façons de voyager plus longtemps à moindre coût.

Dans le cas de la Corée, il faut en fait trouver un emploi avant même d’arriver sur place. Il est cependant nécessaire d’avoir les qualifications nécessaires afin de pouvoir enseigner l’anglais – l’emploi le plus fréquent pour les voyageurs et expatriés.

Gabrielle, avec qui j’ai étudié en journalisme à l’université Concordia entre 2007 et 2010, est donc partie enseigner en Corée en 2011. Elle devait initialement partir 12 mois, mais est finalement restée 5 mois. Avant de partir, elle a complété un certificat d’enseignement de l’anglais en langue seconde, nécessaire en complément d’un baccalauréat dans une université anglophone.

Ce n’est donc pas un projet que l’on peut compléter sur un coup de tête!

Bien que les conditions de travail varient d’employeur en employeur, plusieurs écoles fournissent (en plus d’un salaire généreux) l’appartement aux enseignants. Gabrielle habitait donc dans un grand immeuble au nord de Séoul, à trois stations de métro de son école, avec une belle vue sur le Mont Suraksan!

Cependant, ce n’est pas parce que les enseignants ont de belles conditions de travail qu’ils sont nécessairement bien traités : les écoles considèrent les professeurs d’anglais comme remplaçables et fournissent bien peu de matériel et de soutien. De plus, puisque bien des professeurs sont des jeunes femmes, les cliques et les mentalités de secondaire peuvent refaire surface.

BBQ coréen

Voyager en Corée

Puisqu’elle est restée moins longtemps que prévu, Gabrielle n’a pas pu profiter de son séjour pour voyager ailleurs en Corée – si vous avez des bons plans, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires!

Elle m’a cependant mentionné quelque chose qui l’a frappée sur place et bon à savoir avant d’y aller : les gens n’ont pas la même notion d’espace personnel que nous avons ici.

J’attendais le métro un jour de grand froid à Myeongdong et je portais une chapka bien colorée. Une vielle dame s’est plantée devant moi, a commencé à toucher l’intérieur en fourrure d’une oreillette, a lancé quelques mots en coréen et est repartie sur son chemin.

Ayoye! haha

BBQ coréen

Les coréens ont également l’habitude de cracher partout dans la rue et de ne pas regarder ou s’excuser lorsqu’ils te bousculent!

Il peut également être difficile de se lier d’amitié avec des gens du pays, car certains hésitent à parler en anglais, car ils ne maitrisent pas parfaitement la langue et ils ne veulent pas s’humilier en bafouillant. Notre difficulté à apprendre la langue coréenne n’aide pas non plus. Mais ne partez pas en peur, si vous restez plusieurs mois, il est possible de lier des liens amicaux tant avec d’autres expat’ qu’avec des locaux!

Cuisine coréenne

Puisque mes questions partent d’une rage de nourriture coréenne, voici les bons plans bouffe de Gabrielle.

BBQ coréen

Le bibimbap – de plus en plus connu ici – est l’un de ses coups de coeur, mais elle mentionne que la version coréenne est beaucoup plus épicée que celle que l’on trouve dans les restos ici.

D’autres repas coréens qu’elle a découvert : le pork belly, un morceau de flanc de porc (ressemblant à une tranche de bacon d’un demi pouce) servi sur des oignons dans une poêle brûlante; le Seolleongtang, un bouillon d’os de bœuf avec de la viande et du riz, mijoté pendant plusieurs jours; le omurice, une grosse portion de riz frit cachée dans une mince pochette d’omelette et bien arrosée de ketchup (ça ne me semble pas si bon, mais Gabrielle jure que c’est l’américanisé en Asie à son meilleur!) et le juk, du porridge de riz réconfortant et vraiment pas cher (on aime!) accompagné de pleins de choses, comme du bœuf ou du poulet grillé, des fruits de mer, de la purée de citrouille, des champignons, etc.

Finalement, elle mentionne que les barbecues coréens sont vraiment agréables, surtout accompagné de coréens, car ils boivent et chantent tout le long! Party!

D’ailleurs, après avoir répondu à mes questions, Gabrielle m’a mentionné : « maintenant, j’ai faim! » haha

Si vous avez aussi maintenant faim, le nouveau sandwich au porc effiloché BBQ à la coréenne est disponible pour un temps limité dans les restaurants SUBWAY à travers le Canada. Il est composé d’un mélange de porc effiloché lentement rôti dans une marinade infusée d’un mélange de soja, de mirin, de pâte de gochujang et d’huile de sésame. 

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

BBQ coréen

Connaissez-vous la cuisine coréenne?

Ce billet est commandité par Subway.

, ,

2 réponses à Enseigner, voyager et manger en Corée

  1. Audrey Des Alliers 27 août 2016 à 15 h 59 min #

    La Corée est un super pays à visiter, je le conseille aux gens qui ont envie du Japon, c’est différent, mais assez proche sur certains aspects! Un combo Japon/Corée peut-être intéressant et assez facile à faire! De notre côté, nous y étions allés en coup de tête parce qu’il y avait des billets très très peu chers et nous avons été agréablement surpris! Je conseille les villes de Séoul, Busan (belle plage, belle vibe!) et l’île de Jeju! Il y a en masse d’auberges de jeunesse/guesthouse pour faire le voyage sur un budget plus serré (Les 24 guesthouse nous ont bien plues! oui le nom c’est «24»). Et les transports en commun fonctionnent très bien pour pas cher, même l’avion! C’est assez facile d’apprendre l’alphabet coréen pour se débrouiller aussi, c’est étonnant et assez fun!

    Et que dire de la bouffe coréenne!! Bibimbamp, gimbap (petit sushi généralement végé, on en mangeait tous les jours en Corée), kimchi (en accompagnement de TOUT), barbecue coréen, bulgogi et par-dessus tout: le gochujang! Sorte de pâte pimentée style sriracha, version coréenne, absolument délicieuse, j’en ai ramené 10 tubes! Ça ressemble à celle sur ta photo, je ne sais pas si c’est ça que tu avais reçu? Ah, ton billet me fait retomber dans mes souvenirs! :)

    • Beatrice 28 août 2016 à 20 h 33 min #

      Cool, merci de tous ces conseils! Je n’ai jamais mangé de sriracha (I KNOW! haha) donc je ne sais pas si c’est similaire, moi c’est une pâte… En tout cas, c’est très bon! haha

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+1
Tweetez
Partagez40
Épinglez5