Gérer ses finances en tant que pigiste

Depuis juillet 2013, je travaille presque exclusivement à la pige. C’est-à-dire que je choisis des contrats selon mon horaire du temps et mes envies, ce qui me convient beaucoup mieux qu’un emploi stable de 9 à 5!

Pour le dernier billet de cette série, ImpôtRapide m’a demandé de partager certains de mes meilleurs conseils pour pigistes. Je l’ai écrit en pensant aux gens désorganisés et qui n’aiment pas particulièrement les finances (salut!).

Au fil des années, il est certain que j’ai développé certains trucs afin de ne pas (trop) pleurer une fois la saison des impôts arrivée. Mes conseils ne sont cependant pas des conseils fiscaux ou comptables, il s’agit simplement de la méthode que j’utilise pour m’aider à gérer mes finances. En cas de doute, consultez un professionnel.

pigistes et impôts

Gestion trimestrielle

Avec le choix de devenir travailleur autonome viennent plusieurs responsabilités. Ce n’est pas que la liberté de choisir son horaire et ses clients! Il faut entre autres connaître toutes ses entrées et sorties d’argent, et en garder les preuves en cas de contrôle.

Les travailleurs autonomes doivent être inscrits aux taxes s’ils font plus de 30 000$ lors de 4 trimestres consécutifs. Cela nous oblige à facturer les taxes à nos clients… et à remettre cet argent au gouvernement ensuite! Il y a quelques façons de faire ce paiement, mais j’ai choisi l’option trimestrielle afin de faire le ménage de mes dossiers aux 3 mois, plutôt qu’une seule fois, à la fin de l’année.

À toutes les fins de trimestres, je me force donc à m’asseoir et classer toutes mes factures. Ça me prend quelques heures, mais ça me sauve tellement de stress par la suite!

Je m’assure d’avoir non seulement mis l’argent nécessaire de côté pour payer mes taxes, mais j’en profite également pour confirmer que j’ai prévu assez d’argent pour les impôts, en fonction de mes gains au cours du trimestre. C’est aussi un bon moment pour évaluer ses cotisations à un CELI et à un REER.

(Il y a plusieurs avantages à s’inscrire aux fichiers de taxes même si vous ne faites pas encore 30 000$, ça vaut la peine de se renseigner!)

Bien classer les factures

Le plus compliqué (et le plus long!) est de classer toutes ses factures. J’ai choisi de garder toutes les factures reçues, qu’elles soient en lien avec mon travail ou non. Cela me permet de mieux voir où part mon argent, c’est donc 2 exercices en 1.

pigistes et impôts

Party!

Je sépare toutes les factures papier par catégories, et je les classe dans un classeur trouvé au Dollo. J’ai une chemise par année. À la fin de l’année, je jette les factures non essentielles et je conserve toutes celles que j’avais classées dans ma section « impôts », au cas où je devrais fournir des preuves de dépenses.

Pour ce qui est des factures reçues électroniquement, je les place dans un dossier de ma boite courriel. Je m’assure aussi de télécharger les fichiers qui seront automatiquement effacés après quelques mois, pour avoir des preuves de tous mes achats, surtout s’ils sont liés à mon travail et auront un impact sur mes taxes et mes impôts.

pigistes et impôts

Fichier Excel

J’ai longtemps détesté Excel, mais force est d’admettre que c’est en train de devenir mon meilleur ami! Chaque année, je crée un dossier comptable qui m’aide énormément à gérer tout l’aspect financier d’être travailleur autonome, et maintenant propriétaire d’entreprise.

Certains travailleurs autonomes ont un compte personnel et un compte d’entreprise. Je n’ai qu’un seul compte bancaire, donc je dois pouvoir justifier chaque entrée et sortie d’argent de mon compte, et ce fichier est donc très pratique.

Dans un premier onglet, je note toutes les factures que j’ai envoyées :

  • Nom du client
  • Montant de la facture
  • TPS
  • TVQ
  • Montant total
  • Date de facturation
  • Date de réception du paiement
  • Numéro de la facture

J’ai aussi un système couleur pour m’aider à voir s’il s’agit d’une entrée d’argent prévue, une facture envoyée, ou de l’argent reçu pour mon entreprise ou mes contrats de travailleur autonome.

Dans un deuxième onglet, je note mes dépenses d’entreprise et de travailleur autonome et quelques dépenses personnelles qui pourront me donner accès à des déductions d’impôt. Voici les catégories que j’ai choisies :

pigistes et impôts

Une partie de mon fichier de cette année

  • Dépenses bancaires
  • Frais de représentation (café avec un client, etc.)
  • Dépenses liées aux sites web (hébergement, infolettre, etc.)
  • Dépenses liées à la boutique (frais d’envoi, hébergement, etc.)
  • Dépenses de transport/voyage
  • Dépenses médicales
  • Dépenses professionnelles (ordinateur, matériel, etc.)
  • Télécommunications

Je note le total dépensé par catégorie par mois, par trimestre, et par année, grâce à des formules Excel.

Selon votre situation, vous pourriez rajouter des sections pour les dons, les dépenses liées aux enfants ou à l’éducation, etc. En ayant en tête dès le début de l’année de noter toutes ces dépenses qui peuvent nous donner accès à des déductions, il est plus facile d’y penser lorsqu’on remplit notre déclaration de revenus!

Cela me permet aussi de sauver beaucoup de temps quand je dois remplir les documents liés à l’impôt, car je sais que toute l’information nécessaire se trouve à un seul endroit, et que toutes les preuves nécessaires sont bien classées dans mon classeur et mes courriels.

Soyons honnêtes : ça reste de la job de tout classer correctement, mais ça aide tellement à réduire son stress par la suite que ça vaut la peine de le faire!

Apprenez-en plus sur les travailleurs autonomes et l’impôt au Québec sur le blogue d’ImpôtRapide.

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

pigistes et impôts

Quelles stratégies utilisez-vous pour gérer vos finances de travailleur autonome?

Ce billet est commandité par ImpôtRapide. Veuillez noter que ce billet est écrit à titre informatif et ne peut être considéré comme des conseils financiers.

,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+11
Tweetez
Partagez33
Épinglez3