Cartes bancaires et voyage : meilleures pratiques

Ça fait des mois que ce sujet est sur ma liste de billets à écrire, mais je remettais toujours ça à plus tard.

Sauf qu’il y a quelques jours, ma carte de crédit a été fraudée (et je suis en Australie). J’ai décidé que j’allais profiter de cette anecdote poche pour finalement écrire ce billet. Faut bin que ça ait servi à quelque chose, haha!

Voici mes meilleurs trucs pour éviter d’être mal prise en voyage, sans accès à son argent, et pour ne pas payer de trop grands frais bancaires et de conversion.

J’ai développé ces trucs en voyageant, mais vaut mieux vérifier avec votre banque si les conseils s’appliquent à vous avant de prendre quelconque décision :)

cartes bancaires en voyage

Lunch post-fraude de carte, à Sydney

Toujours avoir 2 cartes de crédit

J’ai 2 cartes de crédit, mais je n’en utilise qu’une seule. Ma carte de crédit principale est la Odyssée Or de Desjardins, qui a des frais annuels de 110$, mais qui offre beaucoup d’avantages pour les gens qui voyagent beaucoup, comme moi. Si vous payez des frais annuels pour votre carte de crédit, assurez-vous que celle-ci vous offre des avantages et vous permet de « rentrer dans votre argent ».

Par exemple, avec la Odyssée Or, j’ai accès à une assurance voyage complète pour les voyages jusqu’à 60 jours (incluant l’annulation), une assurance jusqu’à 48 jours sur les locations de voiture et un service 24h sur 24h, 7 jours sur 7.

Un calcul rapide me permet de constater qu’au nombre de voyages que je fais, je rentre dans mon 110$ assez rapidement! J’ai aussi fait des réclamations (médicales et accident de voiture) sans problème.

Le désavantage de ma carte est qu’elle a des frais de conversions pour les transactions en devises étrangères, alors que d’autres cartes n’en ont pas (voir plus bas).

Peu importe votre budget, voyager, c'est possible! Visitez la page « Destinations » pour une bonne dose d'inspiration et pour découvrir des astuces pour économiser avant et pendant votre escapade.

cartes bancaires en voyage

Un accident est si vite arrivé, et c’est cette carte qui a été fraudée, la semaine dernière.

J’ai donc une deuxième carte de crédit, une MasterCard Banque Nationale sans frais annuels (je n’ai pas trouvé la carte sur leur site web) que je traine avec moi en voyage, juste au cas. Cette carte n’est pas optimisée pour le voyage et le but est de ne pas l’utiliser, mais elle peut finalement sauver bien des mots de tête (comme en ce moment!).

Tant qu’à avoir deux cartes, il est avantageux de les choisir dans deux institutions financières et deux réseaux différents (Visa/MasterCard), en cas de panne de réseau ou problèmes.

Utilisez cet outil pour vérifier quelle carte est la plus avantageuse pour vous selon vos besoins.

Limite de crédit

Quelques jours avant mon départ, j’ai reçu une offre pour augmenter ma limite de crédit à 15 000$. J’ai ri. Il n’y a pas grand monde qui a réellement besoin de 15 000$ de crédit, et qui peut réellement se le permettre.

Je crois qu’il faut faire attention à ne pas trop augmenter sa limite de crédit, MAIS, en voyage, une limite de crédit plus élevée peut être intéressante.

Je vous donne un exemple : j’ai déjà brisé ma caméra en voyage et j’ai voulu en acheter une nouvelle. Je me suis rendue en magasin, j’en ai choisi une qui était environ 300$ et j’ai voulu payer. Il y a eu un bogue, et le marchand a annulé la transaction, puis a voulu la refaire. Mais là, ma carte a été refusée. Je ne comprenais pas pourquoi…. jusqu’à ce que je remarque que même si la transaction avait été annulée, elle était encore en hold (transaction non autorisée) sur ma carte. Et puisque ma limite de crédit était de 500$, je ne pouvais pas avoir deux transactions à 300$ sur cette carte.

chance et courage

Même pas le même incident. I break things.

Bref, tout ça pour dire qu’une limite de crédit à 15 000$ n’est pas nécessaire, mais que si on vous offre une limite de crédit légèrement plus élevée que ce dont vous croyez avoir besoin, ça peut sauver des mots de tête, en voyage. Vous pourrez toujours la réduire plus tard.

Bien sûr, il est important de payer le solde complet dès la réception de votre relevé de compte, sinon la facture pourrait être très salée!

En voyage comme à la maison, ne faites pas de retrait avec votre carte de crédit à moins que ce soit absolument nécessaire, car les frais associés à ces transactions sont ÉNORMES.

Voyager sans crédit?

Est-ce vraiment nécessaire de voyager avec une carte de crédit? Certains me contrediront sûrement, mais je crois que oui.

Que ce soit pour confirmer une réservation d’hôtel ou de voiture, des dépôts ou holds sont fréquemment demandés et ceux n’ayant pas de carte de crédit devront donner un montant cash très important (souvent 500$ et plus) pour réserver.

cartes bancaires en voyage

Les cartes de crédit prépayées (un peu comme des cartes cadeaux, dans le fond) peuvent être une alternative intéressante, mais elles pourraient être refusées dans certains commerces ou sites web ou si le montant disponible sur la carte est trop bas.

Aviser sa banque de son départ

Certaines banques demandent de les aviser avant de partir à l’extérieur du Canada, question d’éviter que votre carte soit bloquée sans raison. La plupart des banques permettent de le faire directement en ligne, sinon il faut appeler et choisir l’option pour les avis de voyage.

Il n’est pas nécessaire de faire un avis de voyage pour les cartes de débit.

cartes bancaires en voyage

Qui veut gérer des problèmes de carte quand on pourrait profiter de ça?

PayWave, NIP et signatures… et cartes non acceptées

Il existe plusieurs façons de faire des transactions avec sa carte de crédit en voyage, les plus fréquentes étant la technologie PayWave (seulement le toucher), l’entrée du NIP et la signature sur la facture.

Les cartes de crédit canadiennes ne sont pas acceptées partout et les cartes à NIP de 5 chiffres peuvent être problématiques à certains endroits (en Islande, ni moi ni mon amie n’avons réussi à utiliser nos cartes dans les stations d’essence libre-service).

Il est donc toujours prudent d’avoir de l’argent comptant sur soi, au cas.

Frais de conversion et d’achats en devises étrangères

Règle générale, vaut mieux payer dans la monnaie locale et refuser la « conversion dynamique » parfois offerte. Bien qu’il soit tentant de voir immédiatement le montant à payer en dollars canadiens, souvent, ceci signifie un taux de conversion très peu avantageux pour vous.

De plus, la majorité des cartes ont des frais pour toute transaction en données étrangères, tel que mentionné plus haut. Ces frais sont inclus dans la conversion que vous pouvez voir sur votre relevé de compte. Deux cartes n’ont pas ces frais : Visa Premier Marriott Rewards et Amazon.ca Récompenses Visa (plus offerte, seulement les détenteurs actuels peuvent en profiter).

Certaines cartes récompensent les voyageurs en offrant de plus grandes remises lors d’achats effectués en devises étrangères. Encore une fois, il faut simplement se renseigner avant le départ et choisir une carte qui répond à nos besoins.

cartes bancaires en voyage

Carte de débit et argent comptant

Le crédit, c’est beau, mais l’argent que l’on a, c’est encore mieux. La plupart des cartes de débit canadiennes vont fonctionner dans les guichets affichant le sigle PLUS (réseau Visa) ou Cirrus (réseau MasterCard). Cependant, elles ne fonctionneront pas nécessairement dans les commerces, surtout si vous avez une carte avec un NIP à 5 chiffres.

Certaines banques canadiennes ont des ententes avec des banques à l’international, permettant de faire des retraits dans les guichets sans frais. Renseignez-vous avant de partir. Sinon, vous aurez à payer les frais de votre banque, les frais de la banque visitée et les frais de conversion (s’il y en a). Ça peut monter vite!

luxe avec un petit budget

Pour cette raison, il vaut mieux faire moins de transactions et retirer à chaque fois un plus grand montant, tout en restant prudente et en n’ayant pas trop d’argent comptant sur soi. Il faut aussi savoir qu’il est possible que vous ne puissiez retirer plus qu’un montant X par jour.

Il est toujours pratique d’avoir de l’argent comptant sur soi, que ce soit pour le pourboire, pour pouvoir régler un achat si la machine ne fonctionne pas ou s’il y a un seuil minimal à atteindre avant de pouvoir payer par carte.

Bureaux de change

Tout comme il est important de magasiner sa carte de crédit en fonction de ses besoins, il est important de magasiner son bureau de change, car le taux et les frais associés peuvent gonfler votre facture!

Règle générale, il vaut mieux éviter les bureaux de change dans les aéroports et endroits très touristiques.

Parfois (pas toujours), il est plus avantageux de retirer de l’argent au guichet, rendu à destination, plutôt que se rendre dans un bureau de change.

cartes bancaires en voyage

Complément d’information

Renseignez-vous sur les devises utilisées avant le départ : dans certains pays, bien qu’il y ait une monnaie locale, c’est le dollar américain qui est roi. De plus, les guichets se font rares dans certaines destinations, il faut donc avoir l’argent comptant sur soi, avant de partir.

Peu importe la solution que vous choisissez, assurez-vous d’avoir en main les numéros à frais virés pour contacter votre émetteur de carte ou banque en cas de pépin (fraude, perte, etc.). Vous trouverez ces coordonnées en ligne, ou vous pouvez téléphoner avant le départ pour les obtenir.

Plus de trucs pour minimiser ses frais de crédit en voyage, ici.

Dossier de Protégez-vous sur les méthodes de paiement en voyage (2011)

Comment payer en voyage sur Le Bel Âge

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest! 

cartes bancaires en voyage

Quels sont vos meilleurs trucs pour gérer vos cartes bancaires en voyage?

IMPORTANT : ce billet a été écrit à titre informatif et ne peut être considéré comme des conseils financiers. Veuillez consulter un comptable ou conseiller financier avant de prendre des décisions financières importantes.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+1
Tweetez
Partagez55
Enregistrer103