Bouffe : choisir le pratique ou le moins cher?

Vous le savez, la nourriture est l’un de mes sujets préférés.

Premièrement, parce que j’adore manger, mais aussi parce que je trouve que les gens dépensent trop à l’épicerie (et ensuite, perdent beaucoup trop d’aliments).

Je crois qu’en en parlant, on peut faire changer les choses, et c’est un peu ce que j’essaie de faire (bien humblement!).

J’avais donc envie d’écrire au sujet de deux nouveautés alimentaires qui répondent à deux besoins totalement différents : un est méga pratique (mais plus cher) et l’autre permet de dépenser moins en « sacrifiant » (les guillemets sont importants) le look.

Les voici!

Fruits et légumes Hors-la-loi

J’ai assisté il y a plusieurs semaines au lancement des fruits et légumes Hors-la-loi, une nouvelle gamme de produits « moches ».

Je dis moches entre guillemets, car certains sont encore plus beaux lorsqu’ils sont un peu amochés!

nouveautés bouffe

Tsé, quand tu peux faire un bouquet avec!

Pour l’instant, cette gamme est uniquement dispo dans les épiceries Métro (il y a des Sans nom imparfaits dans les Provigo et Maxi) pour environ 30% moins cher que les fruits et légumes « réguliers » (Catégorie 1).

Les aliments offerts sont des concombres, tomates, oignons, pommes, carottes, pommes de terre et poivrons, la majorité (si ce n’est pas la totalité) issus de potagers québécois.

Je ne pense pas que j’ai vraiment besoin d’expliquer pourquoi ceci est une magnifique initiative : en vendant des produits qui ne répondent pas aux standards habituels, on évite le gaspillage, et on permet à des gens qui ont des moyens plus limités de bien s’alimenter. Il n’y a pas plus gagnant-gagnant que ça!

Oui, dans certaines recettes, il est mieux (et peut-être plus facile) d’apprêter un aliment ayant une forme « normale », mais si on doit le couper en mille morceaux pour faire un potage ou tout autre repas ou l’apparence n’a pas d’importance… pourquoi ne pas choisir le produit tout aussi bon, mais moins cher?

Poser la question, c’est y répondre!

marchés à découvrir

Grilled cheese (avec le meilleur pain ever, du Garde Manger de François) et concombres « moches »

nouveautés bouffe

Souper BBQ avec de la crème fouettée salée. Miam!

Tubes de tartares de Geneviève Everell

Ça fait plusieurs fois que je parle de Geneviève Everell sur le blogue, car je trouve son parcours et ses accomplissements très impressionnants.

Récemment, elle a lancé un nouveau produit dans le cadre de sa collaboration avec IGA : 3 tubes de tartares (saumon, thon, pétoncles) surgelés et précoupés.

Pour célébrer le lancement, une promo à 6,99$ le tube de 130g était offerte, et ils se sont envolés comme des petits pains chauds. Je pense que ça m’a pris 3 semaines (avec mon coupon d’achat différé) avant d’enfin mettre la main dessus!

nouveautés bouffe

Sushis aux tubes de thon, avocat et concombre. Mon lunch par excellence, prêt en 10 minutes une fois le riz cuit!

Le prix courant est de 9,99$, ce qui est plus élevé que si on achetait le produit et on le préparait nous-mêmes. Je trouve l’idée ingénieuse et le prix juste, car ici, on offre de la facilité et de la qualité. Ça demande très très peu de travail et ça reste une option moins chère que le take-out ou la livraison.

Plusieurs personnes ne le savent pas, mais le poisson à tartare DOIT être surgelé, afin de tuer les bactéries qui pourraient être nocives. Lorsqu’on achète du poisson « frais » pour faire du tartare (car il faut bien sûr s’assurer qu’il soit de la bonne qualité pour le préparer ainsi), il est quand même passé par cette étape et doit être consommé très rapidement.

Puisque les tubes sont congelés jusqu’à la consommation, ça permet d’être certaine que la qualité est au rendez-vous. De plus, plusieurs massacrent le poisson (ou la viande) en le coupant, donc le fait que tout soit préparé en aidera plus d’une.

Je ne suis pas vraiment le public cible, car j’adore cuisiner (et je suis pas pire bonne pour le faire), MAIS, j’ai des périodes très occupées pendant lesquelles me faire un simple repas devient une épopée, donc c’est le genre de produit qui m’aide à ne pas me faire livrer de la bouffe 2 fois par jour OU uniquement manger des pâtes au beurre, parce que c’est tout ce qu’il y a dans le garde-manger.

nouveautés bouffe

La définition même du bonheur, et beaucoup plus simple à faire que ça semble!

nouveautés bouffe

Poke bowl avec des légumes moches ET les tubes de tartare. Toute est dans toute. 

Puisque les tubes sont bons un an au congélo, j’en ai acheté pas mal, et je les ai utilisés pour faire des poke bowls et des sushis rapides. Perso, un tube me fait deux repas, mais ceux-ci doivent être consécutifs, car le poisson doit être mangé dans les 24h suivant la décongélation.

Je ne sais pas si j’en achèterai à plein prix, mais dès qu’il y a un spécial, OUI!

Dans le fond…

Il n’y a pas de « bonne » façon de faire l’épicerie, il s’agit de choix personnels selon notre réalité financière et le temps que nous avons devant nous. Soyons heureuses des options de plus en plus variées, et si on n’aime pas quelque chose, au lieu de chialer (dans le vide), achetons-le simplement pas!

Psst! La majorité de ces photos proviennent de mon Instagram. Me suivez-vous?

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

nouveautés bouffe

Choisissez-vous plus souvent des aliments pratiques ou l’option moins chère?

J’ai reçu des légumes Hors-la-loi en envoi média.

7 réponses à Bouffe : choisir le pratique ou le moins cher?

  1. Amelie 10 août 2017 à 11 h 33 min #

    J’habite Rosemont-Tite Patrie (note le Tite et non Petite…) et donc, pas loin de la Promenade St-Hubert. Sur St-Hub, il y a le Pousse l’Ananas, qui offre des legumes moches et pas chers. Par exemple, j’ai déja acheté huit poires mûres a point, juteuses et jaunes pour 0.99$. 0.99$!! Huit poires!!!! J’en revenais pas! J’capotais. 0.99$ pour huit fruits! 0.12$ la poire!

    J’achètes mes patates, mes carottes, etc. moches parce que c’est vraiment pas cher, ça goûte ce que doivent goûter les legumes et les fruits et parce qu’une fois cuit, ça paraît pas dans une soupe, une tarte ou une purée. Par contre, si je dois cuisine et inviter des gens chez moi, j’aurais une tendance a choisir des aliments plus cute, donc plus cher, surtout s’ils finissent sans transfo dans l’assiette; une patate reste une patate même si elle est moche, mais cachee dans une soupe.

    • Beatrice 10 août 2017 à 15 h 21 min #

      Oh, je ne connais pas cette adresse, j’en prends bonne note! Bien d’accord avec toi sur l’utilisation! :)

      • Amelie 10 août 2017 à 16 h 56 min #

        Si tu passes chez Pousse l’Ananas, il y a la librairie indépendante Raffin et la boutique Belle et Rebelle tout près. Pis Oscar, pour des bonbons. Et c’est sans compter les 34563 cafés du quartier.

      • Beatrice 14 août 2017 à 8 h 33 min #

        Haha ça semble dangereux comme endroit pour épargner, alors! ;-)

      • Amelie 15 août 2017 à 14 h 06 min #

        J’avoue. Mais si tu considères que tu visites Montreal et ses quartiers, ça revient peut-être moins cher de découvrir ou l’on habite que d’aller trop loin. Tu pourrais en faire une série. Just saying. :-)

        P.S.: Il y aussi la beignerie Trou de Beigne sur St-Zotique et L’affaire est chocolat! sur Beaubien; ils ont des super crèmes glacées que tu peux aller manger dans le parc Molson, juste en face du cinema Beaubien, l’un des rares (sinon le seul) cinema de quartier de la ville.

        #inlovewithmyhood

  2. Marie 17 août 2017 à 20 h 14 min #

    Pour ma part, c’est toujours le moins cher. J’achète presque toujours des aliments non-transformés en vrac. Je fais mon lait d’amande, mes propres pâtes alimentaire, mon pain, mes sauces tomates, mes barres tendres, etc. La seule dépense que je fais un peu plus cher est un panier de légumes bio à 21 $ par semaine. En tout, je dois dépenser maximum 50$ par semaine pour deux personnes.

Laisser un commentaire

Ne manquez plus un seul billet!

Abonnez-vous à l’infolettre mensuelle et recevez gratuitement le ebook 10 trucs pour économiser à l’épicerie... sans effort!

+11
Tweetez
Partagez40
Enregistrer10